Les différentes types de faute au basket

Les différentes types de faute au basket

Les différentes types de faute au basket

Maintenant que nous avons en autre la position légale de défense nous allons nous intéresser au différentes types de fautes qu’il y a au basket notamment grâce à l’article 34 à 39 du règlement FIBA 2017 et qui s’applique encore aujourd’hui.

Art. 34 Faute personnelle

Une faute personnelle est un contact illégal avec un adversaire, que le ballon soit vivant ou mort. Un joueur ne doit pas tenir, bloquer, pousser, passer en force, accrocher, entraver ou ralentir le déplacement d’un adversaire en étendant main, bras, coude, hanche, jambe, genou ou pied ou en pliant son corps dans une position anormale (hors de son cylindre) ou en jouant de façon rude ou brutale.

Art. 35 Double faute

Une double faute est une situation dans laquelle 2 adversaires commettent une faute l’un contre l’autre presque en même temps.

Une faute personnelle sera infligée à chaque fautif. Aucun lancer franc ne doit être accordé et le jeu doit reprendre comme suit :

Si approximativement en même temps que la double faute :

• Un panier du terrain ou un dernier ou unique lancer franc est marqué, le ballon doit être remis à l’équipe adverse à celle qui a marqué pour une remise en jeu à n’importe quel endroit de la ligne de fond,

• Une équipe avait le contrôle du ballon ou y avait droit, le ballon doit être remis à cette équipe pour une remise en jeu à l’endroit le plus proche de l’infraction,

• Aucune équipe n’avait le contrôle du ballon ou n’y avait droit, il y a situation d’entre deux.

Art. 36 Faute technique

Une faute technique est une faute de comportement de joueur sans contact comprenant mais non limitée aux faits de :

• Ignorer les avertissements donnés par les arbitres,

• Traitement irrespectueusement des arbitres, du commissaire, des officiels de table, des personnes du banc d’équipe

• S’adresser irrespectueusement aux arbitres, au commissaire, aux officiels de table, aux membres du banc d’équipe ou aux adversaires,

• User d’un langage ou de gestes susceptibles d’offenser ou d’exciter les spectateurs,

• Agacer ou narguer un adversaire

• Obstruer la vision du jeu d’un adversaire en agitant/maintenant ses propres mains devant ses yeux, • Balancer des coudes avec excès,

• Retarder le jeu en touchant délibérément le ballon après qu’il est passé à travers le panier ou en empêchant une remise en jeu rapide du ballon.

• Simuler d’avoir été victime d’une faute,

• S’accrocher à l’anneau de telle façon que le poids du joueur est supporté par l’anneau à moins que le joueur s’accroche à l’anneau momentanément après un smash ou, selon le jugement de l’arbitre, il essaie d’éviter une blessure ou de blesser un autre joueur,

• Pour un défenseur, commettre un « Goaltending » (empêcher illégalement le ballon d’atteindre le panier) lors du dernier ou unique lancer franc. L’équipe attaquante se verra accorder 1 point, suivi de la sanction de faute technique sifflée contre le joueur défenseur.

Art. 37 Faute antisportive

Une faute antisportive est une faute de joueur impliquant un contact qui, selon le jugement de l’arbitre est :

• Une tentative non légitime de jouer directement le ballon dans l’esprit et l’intention des règles,

• Un contact dur, excessif, causé par un joueur faisant un effort pour jouer le ballon ou un adversaire,

• Un contact non nécessaire provoqué par un défenseur dans le but de stopper la progression de l’équipe attaquante lors d’une transition (montée de balle)

• Ceci s’applique jusqu’à ce que le joueur attaquant commence une action de tir.

• Un contact latéral ou par derrière commis sur le terrain de jeu sur un adversaire par un défenseur tentant d’arrêter une contre-attaque alors qu’il n’y a aucun défenseur entre le joueur attaquant et le panier de l’adversaire,

• Un contact causé sur le terrain de jeu par un défenseur sur un attaquant lors des deux dernières minutes de la quatrième période et de chaque prolongation, alors que le ballon est en dehors du terrain pour une remise en jeu et qu’il est encore dans les mains de l’arbitre ou à disposition du joueur effectuant la remise en jeu.

Art. 38 Faute disqualifiante

Une faute disqualifiante est toute action antisportive flagrante d’un joueur ou d’un membre du banc d’équipe. Un entraîneur qui a été disqualifié doit être remplacé par l’entraîneur adjoint inscrit sur la feuille de marque. S’il n’y a pas d’entraîneur adjoint inscrit sur la feuille de marque, il doit être remplacé par le capitaine (CAP).

Règles tirées du règlement officiel de la FIBA 2017, applicable en 2020.